samedi 27 février 2021

Le temps des fleurs

dans les chants de Marguerite
#Bruxelles #médiéval #medieval #moyenage #Renaissance #manuscrits #enluminure #musique #musicologie #flore #fleurs #printemps
article made in #Condom #Ténarèze #Gers #Gascogne #Occitanie
L'humour et la facétie sont souvent présents dans les illustrations des manuscrits, que les sujets abordés soient sacrés ou profanes.
Le chansonnier dit de Marguerite d'Autriche (1480-1530) semble ne pas échapper à la règle.
J'imagine aisément l'enlumineur jouer d'un clin d'œil à l'endroit de la princesse et duchesse en dessinant des fleurs qui font écho à son prénom. Allez savoir.
De même, je ne peux m'empêcher d'associer ces végétaux délicatement dessinés aux noms des prestigieux compositeurs de cette fin de quinzième siècle dont les « tubes » sont ici repris.
Citons Agricola, des Prés, de la Rue qui sont autant de substrats fertiles pour que s'expriment toutes éclosions florales.
Dans le même esprit, profitant de ce que peuvent apporter les siècles qui me séparent du manuscrit, j'ajoute malicieusement Antoine Brumel, très hypothétique ancêtre de mister Brumell, lequel, à cheval sur les XVIIIe et XIXe siècles, fut tant prince de l'élégance qu'un magasin en fit une marque encore en usage, un magasin en concordance avec les présents propos : le Printemps.
En résumé, tel un troubadour s'exaltant en strophes printanières, je rêve de chasser l'humeur morose des heures actuelles en me projetant dans ce livre de chants amoureux qui prélude aux beaux jours.
J'invite en outre tout un chacun à compléter ce partage en prenant un risque qui m'est interdit, attendu mes piètres connaissance en botanique : celui de donner le nom des fleurs présentes.
Enfin, j'invite les audiophiles à se délecter de cette « play-list » conçue à l'aube de la Renaissance.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire