jeudi 18 mars 2021

Tours, en quête d'Honoré

#Touraine #Tours #médiéval #medieval #moyenage #Renaissance #contes #Balzac #Sand #littérature #quartier #colombage
article made in #Condom #Ténarèze #Gers #Gascogne #Occitanie
Cela peut paraître futile, mais je n'ai su me priver du plaisir - comme je l'avais fait à Nohant pour le premier spectacle du duo iH! La maison d'Aurore consacré à George Sand - de visiter les lieux qui ont inspiré Honoré de Balzac, alors qu'il rédigeait ses contes drôlatiques.
Balzac est né à Tours en 1799. Dans son œuvre immense, il y fait fréquemment référence avec des personnages tels que François Birroteau, curé de Tours.
Moins connus, car ne faisant pas partie de la comédie humaine, les contes drôlatiques, lesquels sont le prétexte de mon spectacle HB by HB, invitent à remonter le temps, à destination des siècles du Moyen Âge et de la Renaissance.
Pour mieux en suggérer l'atmosphère, Balzac s'ingénie à en imiter le parler, rappelant un autre truculent auteur qui fréquenta aussi la Touraine, le bien nommé François Rabelais.
Mais la langue ne serait rien sans être parfaitement intégrée à un décor chronologiquement compatible que Balzac n'a eu guère à chercher, puisque existant non loin de la demeure familiale et en état quasi médiéval.
En balade à Tours ces derniers jours de fin d'hiver 2021, je vois bien que la ville qu'a connue l'auteur a évolué. Sa maison natale n'est plus, puisque faisant partie des quartiers rasés lors de la seconde guerre mondiale.
Fort heureusement, les décors pour recréer l'ambiance des contes drôlatiques ont pour origine les rues étroites et les placettes que les bombardements ont partiellement épargnés, à commencer par la place Plumereau.
Les maisons à colombage, désormais entretenues et restaurées, font belle figure dans ce qu'il est convenu d'appeler "vieux quartiers" ou "quartiers historiques".
C'est donc sans difficulté que j'ai fait le lien avec les échoppes et tavernes qu'évoque Balzac et celles qui ont une égale importance dans mon propre récit.
Fort de cette complicité avec Balzac, au-delà du plaisir malicieux de partager les mêmes initiales HB, je n'ai que plus de hâte à retrouver les temps de partage avec le public que sont les spectacles quand ces derniers seront de nouveau autorisés.
Place Plumereau à Tours avec Balzac
À Nohant avec et chez George Sand

Aucun commentaire:

Publier un commentaire