dimanche 21 février 2021

Des petits trésors

Un manuscrit toulousain d'Outre-Manche
#Toulouse #médiéval #medieval #moyenage #manuscrits #enluminure #musique #musicologie #jongleurs #graduel #neume
article made in #Condom #Ténarèze #Gers #Gascogne #Occitanie
C'est dimanche, jour où, autrefois, que l'on fut croyant ou non, à certaines époques, il était fort conseillé d'aller à la messe pour ne point s'attirer quelques foudres, non point divines, mais provenant de ceux qui prétendaient en être les dignes et uniques représentants.
Fort prudemment, au nom d'un principe de précaution dont je n'évoquerai pas les nombreuses dérives actuelles et imbéciles, je me suis donc donné pour présent devoir de ne pas me déplacer sans quelque ouvrage religieux, manière de laisser-passer ou de faux-semblant qui vaut bien autant que certaines attestations de couvre-feu contemporaines. Résidant en Occitanie, je me suis naturellement tourné vers sa capitale historique pour les siècles médiévaux et de la Renaissance qui occupent grandement mon quotidien.
Lettrine C in Harley 4951 f159r°
La recherche fut difficile. Heureusement par la faveur d'une facétie linguistique et anglophile, due à mon commencement de défaitisme, je me suis complu à m'entendre dire avec un accent anglais approximatif To lose au lieu de Toulouse. Était-ce, en mon for inconscient, le message évident que tout était perdu ; all was lost ?
Que nenni ! Ce fut tout le contraire, puisque dans les brumes londoniennes et dans les méandres et autres labyrinthes de la BL (British library), je dénichai sous le nom abscon d'Harley 4951, un graduel de la fin du onzième siècle pour l'usage de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse, elle même érigée à cette époque. Selon les sources, on parle aussi de Saint-Sernin (tout avis pertinent m'intéresse !).
L'avantage d'un graduel, c'est qu'il fournit les mélodies et textes des chants religieux pour toute l'année. Il est donc d'un usage permanent et écarte ainsi les bigots suspicieux qui voudraient me voir comme un père manant.
Vue l'ancienneté du saint ouvrage, il convient de se conforter à l'aphorisme : On a toujours besoin d'un neume, lesquels neumes, placés au dessus des textes, ne sont point des déjections hasardeuses d'arthropodes indélicats mais sont par bonheur de reélles et précises indications musicales (cf image ci-dessous au centre).
Ite missa est ?
Pas tout-à-fait, car pris par la musique plus que par un moindre mouvement de piété, non sans oublier une curiosité incurable, je me suis adonné à une exploration de bout en bout, plus exactement de folio en folio, pour découvrir après presque six cents pages, de quoi me distraire en la joyeuse compagnie d'artistes polyvalents, appelés autrefois joueurs ou jongleurs, soit en langue d'oc "joglars".
J'en conclus que j'avais là un merveilleux passeport pour aborder en toute tranquillité tout dimanche à venir et me donnais toutefois pour devoir d'en porter la connaissance à tout autre quidam aux dispositions d'esprit similaires.
Voilà qui est fait !
En toute amitié et partage

Aucun commentaire:

Publier un commentaire