jeudi 9 avril 2020

Confisonts

semaine 1 📅 #corona #virus #covid19 #confiné #sonnets #zumeurs #poésie #zumeurs #Moyen Âge #médiéval
récemment 👇 👉 sonnets précédents (1 à 6) 👉 semaine 2 (8 à 14) 📅

07 - jeudi 9 avril 2020 - Beaux parleurs
À occuper mes jours à assembler des lettres
Sur un plateau de Scrabble et entre amis virtuels,
M'est apparu un anagramme inhabituel.
Fait de trois éléments, il questionne sur l'être.

Voyons d'abord l'enluminure que j'ai choisie,
Puisqu'il est beau parleur, cet âne sait les cons vaincre
Tant il a bien appris la science du convaincre.
Par ses mots, la couronne, un beau jour, a saisi.

Pour être plus précis, il abusa son maître.
Il vint en son palais afin de l'en démettre
Et prendre le pouvoir le temps d'un quinquennat.

Peut-être pensez-vous que j'ose un parallèle
Trop irrévérencieux. Mais ce sont les voyelles
Lesquelles, en s'inversant, de l'ÂNE ont fait l'ENA.

Préambule d'un complètement sonnet
Après avoir précédemment entamé un chapitre appelé "Un peu de détente" que j'alimente au gré des facéties qui daignent me titiller l'esprit, je me lance aujourd'hui dans un nouvel opus qui évoluera de même, tant que je trouverai en mes recherches dites sérieuses quelque enluminure m'invitant à l'accompagner d'un sonnet de mon cru.
Quant à celles et ceux qui apprécieraient un tel partage, n'hésitez pas à réagir, toujours avec une courtoisie à l'égal des aimables disputes de nos prédécesseurs troubadours et trouvères.
Vous souhaitant bonne lecture.
sonnets précédents 👇 👆 début de l'article

06 - mercredi 8 avril 2020
Quand s'annulent spectacles et festivals…
Devons-nous désormais comprendre cette scène
Que comme un souvenir des journées estivales
Où ne s'annulaient pas chaque jour festivals
Et tournées en raison de maladies malsaines ?

Car il semble en effet que l'été à venir
Sera celui du grand vide, pour ne point réunir
Ensemble trop d'humains et ainsi prémunir
Tout un pays contre un virus qu'il faut honnir.

Me trouvez-vous ce jour un peu trop pessimiste ?
Cela n'est pas et ne sera car je résiste,
Ne serait-ce qu'en voyageant aux temps anciens.

En trouvant ce matin, ces tréteaux de campagne
C'est plutôt belle humeur qui sourd et m'accompagne
En mon for de poète, conteur et musicien.

05 - mardi 7 avril 2020 - Un roi confiné
Qu'il a l'air triste, ce Richard qui, du lion,
N'a plus le cœur. De retour de croisade,
On le capture. Fini le Pygmalion
Qui aurait pu charmer Shéhérazade.

Il se morfond dans un château perdu,
En Allemagne. Le temps est long, trop long.
Car d'un captif, la rançon attendue
Est toujours forte en l'esprit des félons.

Sa liberté ? C'est après deux années
Qu'il la retrouve. Et l'ancien confiné
Repart chez lui, dans la belle Angleterre.

Mais le retour n'a rien d'un doux loisir
Car sa couronne est cible du désir
De son jeune frère, le dit Jean sans Terre.

04 - lundi 4 avril 2020 - Pour charmer gente dame…
Encore un bon conseil pour garder belle humeur
En nos enfermements et pour que point ne meurent
Nos amours délicieuses. Voyez ce musicien
Plein de galante ardeur : comme il y met du sien !

Il clame son amour à gorge déployée.
Avec son petit orgue, il sait accompagner
Son chant de mélodies douces et merveilleuses
Il n'a qu'un but en tête : rendre l'heure joyeuse.

La tâche est toutefois délicate et ardue.
Le galant n'est point sûr d'être bien entendu
Car devant lui la dame a l'air un peu trop sage.

Aurait-il dû choisir la harpe ou le rebec
Pour que surgisse enfin sourire de bon bec
Et pour qu'elle entendît son sincère message ?

03 - dimanche 5 avril 2020 - Des portées vides
Voici deux musiciens qui n'ont pas peur du vide
Et continuent de jouer d'un cœur impavide
Sans ressentir le dol de l'indigne insolence
Du vol honteux de toutes notes et silences.

La tâche est pourtant dure. Quand nues sont les portées,
Il n'y a solution que celle d'inventer.
J'en déduis aujourd'hui, en ces temps confinés,
Que jamais, il ne faut espoir abandonner.

Car même privé pour la cause d'un virus
D'offrir à tous publics mélodies et chorus,
Il n'est de vacuité qui soit insurmontable.

Musiciens et artistes, jouez, improvisez,
Emplissez la portée et gardez en visée
Que le bonheur est par nature inévitable.

02 - samedi 4 avril 2020 - Distance sociale
La distance sociale existe au Moyen Âge.
En voici une preuve avec ce beau ménage
Du quatorzième siècle, lequel avec prudence
S'échange le salut par curieux pas de danse.

Ainsi du temps, est-ce pure coincidence
Cette leçon, forte de son antécédence
Arrive jusqu'à nous, telle une providence
Qu'il convient d'imiter, en toute résidence.

Et sachez par ailleurs, que ce fort témoignage
Provient d'un manuscrit juridique en usage
En Avignon, lors des papales dépendances.

Il est donc sain d'en retirer jurisprudence
Qui aiderait à limiter les discordances
Et éclairer "au pied levé" la présidence.

01 - vendredi 3 avril 2020 - Premières notes
À défaut de sorties printanières,
Confiné que je suis en tanière,
Un voyage en des temps forts anciens
Me fait rencontrer deux musiciens.

Pour que jamais le présent ne m'use,
Qu'ils jouent de leurs flûte et cornemuse
Dans le confort de leur manuscrit.
Quel bonheur point encore proscrit !

Mais pourquoi des rimes en neuf pieds
Au risque d'un poème estropier ?
C'est le résultat d'un pur hasard.

Et je ne veux me désarçonner
Car j'irai jusqu'au bout de ce sonnet,
Moindre mal en ces temps de bazar.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire