dimanche 4 octobre 2020

Autre étape sur les chemins…

Épisode 2 - Spectacle et émotion : les bouquinistes !
#livres #bouquins #documentation #Agen #médiéval
Précédent chemin d'inspiration : 1
La conception de mes spectacles repose sur un travail conséquent de recherches dans les archives musicales et littéraires, manuscrites quand elles sont médiévales, imprimées à partir du seizième siècle mais…
D'où vient l'idée d'un spectacle ?
Je n'ai pas de réponse précise. Certains thèmes me hantent depuis toujours, tels ceux de l'errance et des chemins. D'autres s'imposent, avec fulgurance ou, opiniâtres, en décoction lente, au hasard d'un mot, d'une image, d'un son qui se présentent à moi et les déclenchent, sans que je les ai cherchés. Je confesse toutefois les provoquer de temps à autre lorsque j'emprunte du temps pour oser le perdre en des lieux réels ou virtuels, où il fait bon vivre pour des connaissances de toutes sortes.
Cela commence en ouvrant au hasard une page de dictionnaire ou d'encyclopédie, en laissant errer le regard sur une carte géographique, pour remonter le cours d'une rivière, suivre le tracé d'une voie de chemin de fer, ou m'émerveiller d'un nom charmant, éventuellement disparu sur les éditions les plus récentes et auquel s'attache une légende ou une anecdote qui ne demande qu'à être réveillée.
Il n'y a rien de rationnel en tout cela même si ces recherches improbables se font de plus en plus souvent devant un écran relié au monde par internet. Que ne suis-je souvent connecté à des bibliothèques et autres lieux de savoirs autrefois inaccessibles et désormais ouverts à ma curiosité vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais, appréciant grandement ce réel progrès, je n'en oublie pas pour autant des échoppes qui me sont chères, celles des bouquinistes.
Dès la Renaissance (XVIe siècle), les colporteurs se sédentarisent au bord de la Seine pour le plus grand plaisir encore actuel des touristes et badauds.👉
👈 Dans l'antre des Utopiques à Agen.
La quadruple fonction d'une librairie-bouquiniste :
- premièrement, celle de la découverte en des jours où je ne cherche rien, jours probables pour me laisser hameçonner par un sujet qui deviendra peut-être spectacle ou autre vecteur de mes partages ;
- deuxièmement, celle de la recherche pour un nouvel opus, éventuellement conséquence directe des curiosités évoquées précèdemment.
- troisièmement, celle de la restitution d'ouvrages qui ont trop longtemps dormi sur mes étagères et qui seront plus utiles en d'autres mains ;
- enfin, quatrièmement, pour y présenter lectures et spectacles, comme ce sera le cas vendredi prochain, 9 octobre 2020, à 18h30, à la librairie au nom aussi pertinent que plaisant : "Les utopiques".
Émotion !
Certes, entre les livres, la jauge accordée au public est moindre à celle d'une salle dite de spectacle. Mais les mots que je partagerai y seront plus à l'aise, comme en famille, car faisant écho à ceux des milliers d'ouvrages présents sur les rayonnages. De même, serons-nous au plus près des auteurs présents, toutes époques confondues et réunies, tout cela grâce à la bienveillance de l'indispensable gardien des lieux : le bouquiniste !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire